Quel statut pour un salarié détaché à l’étranger ?

L’envie de travailler à l’étranger et de continuer à bénéficier de tous les droits du travailleur relevant de son pays pousse beaucoup de gens à se tourner vers le statut de salarié détaché. De plus, plusieurs facteurs personnels ou professionnels font que le travail à l’étranger intéresse de plus en plus de personnes. Toutefois, c’est généralement l’employeur qui décide le statut de ses salariés, et ce, en fonction de leurs missions. Focus sur le statut d’un salarié détaché à l’étranger.

Le statut de salarié porté

Le statut du salarié porté est un statut issu d’un contrat de travail dit de portage décidé par l’employeur. Grâce à ce contrat, le salarié peut travailler à l’étranger et bénéficier de tous les avantages du salariat tout en gardant son autonomie. Le cabinet AD’Missions propose un service d’accompagnement sur-mesure de portage salarial. Sa mission : mettre en relation un consultant porté avec une entreprise nécessitant ses prestations de services intellectuels pour vous permettre de travailler à l’étranger.

Le contrat de portage lie 3 parties. Ce sont :

  • le salarié porté : celui qui effectue la mission ;
  • la société de portage : celle qui envoie le salarié porté faire des missions ;
  • le client : celui qui bénéficie des missions.

Grâce à ce contrat, qui diffère de l’expatriation, le salarié peut travailler à l’étranger pendant une durée illimitée. Plus encore, il bénéficie des avantages sociaux du salariat. Autrement dit, il reste soumis à la société de portage. Il cotise pour sa sécurité sociale, en particulier son assurance maladie.

Quel statut pour salarié détaché létranger

Le portage salarial repose sur un principe très simple : le client fait appel au salarié porté pour assurer des prestations. Même s’il exerce en tant que salarié, il bénéficie d’une grande autonomie. Il a également la possibilité d’agir en toute indépendance pour tout ce qui est prospection client et négociation de contrat. Dans tous les cas, il est important que le marché soit rentable et pour lui et pour la société de portage, car il s’agit d’un accord encadré par un contrat.

En effet, la société de portage perçoit des commissions auprès de la société cliente chaque fois que le salarié porté achève son travail. Il lui incombe également de verser le salaire de salarié porté en fonction du prix de la prestation mentionnée dans le contrat de portage salarial.

Le statut de freelance ou d’indépendant

Mis à part le statut de salarié porté, vous pouvez aussi travailler à l’étranger en tant que freelance ou indépendant. En effet, grâce à ce statut, vous serez totalement autonome. Vous n’aurez aucun supérieur hiérarchique et vous travaillerez à votre propre compte. En revanche, vous prospecterez seul vos clients. Le statut de freelance ou de travailleur indépendant fait aujourd’hui beaucoup d’adeptes, c’est parce qu’il propose des avantages sociaux et fiscaux avérés. Par exemple, vous serez considéré comme étant un assimilé salarié à la Sécurité sociale des indépendants.

Lorsqu’il s’agit de travailler à l’étranger, plusieurs choix s’offrent à vous, si vous décidez d’être salarié porté vous bénéficiez d’un contrat de travail en CDD ou CDI avec couverture sociale, assurance chômage, etc. Cependant tous les métiers ne sont pas compatibles avec le portage, les services à la personne ne peuvent pas faire l’objet d’un contrat de travail par exemple.