Ce qu’il faut savoir sur la production de bouchons de liège

La production de bouchons de liège suit une procédure qui s’étale sur plusieurs années. Trois écorçages successifs seront nécessaires avant d’obtenir du liège de bonne qualité permettant de produire des bouchons de liège.

L’écorçage du bois de liège, un processus artisanal

bouchons-de-liegeJusqu’à aujourd’hui, la production de bouchons de liège est entièrement artisanale. Il s’agit d’un processus de production ancestral réalisé par des leveurs de liège disposant d’un certain savoir-faire et d’une expérience confirmée en la matière. Des outils rudimentaires, c’est-à-dire des haches dotées de tranchants très fins et un manche biseauté sont utilisés dans la production de liège. La récolte du liège s’effectue uniquement durant la phase de croissance de l’arbre, afin d’éviter de le blesser et de briser les vaisseaux conducteurs de sève. Cette procédure est réalisée entre le mois de mai et le mois d’août, et ce, tous les 9 ans au minimum, dès que l’arbre a atteint l’âge de 20 à 25 ans.

Le processus de démasclage

Le démasclage constitue la première étape de la récolte du liège. Le chêne-liège présente alors un troc dont la circonférence avoisine les 70 centimètres, pour une hauteur de 1,30 mètre. Le premier liège obtenu lors de ce premier écorçage présente cependant une structure irrégulière et une certaine dureté. Appelé « liège mâle » et encore difficile à travailler, celui-ci sera utilisé pour la confection de produits autres que des bouchons de liège, tels que les isolants ou les sols en liège.

Le deuxième et le troisième écorçage

Le second écorçage permet quant à lui d’obtenir du liège de première reproduction caractérisé par une structure plus régulière que la précédente. C’est seulement au niveau du troisième écorçage et plus que le liège récolté présente une structure beaucoup plus régulière. Bien qu’il soit moins dur que les précédents, le liège ainsi obtenu ne permettra pas encore de produire des bouchons de liège. C’est seulement après ce troisième écorçage que le chêne-liège fournira au moins tous les neuf ans du liège aux propriétés permettant de produire des bouchons de liège.