Réussir en investissant dans le secteur automobile : mythe ou réalité ?

Particuliers, professionnels ou entrepreneurs… Nombreux sont ceux qui souhaitent trouver la branche idéale pour pouvoir tirer le maximum de profit et s’enrichir par la même occasion. Et si le monde de la bourse et celui des hautes affaires en ont fait rêver plus d’un, il existe des domaines qui, si l’on sait s’y prendre, peuvent nous aider à réaliser nos ambitions. D’après le contexte, le marché de l’automobile semble faire partie de ces secteurs porteurs de nos jours.

Une croissance soutenue des ventes sur le marché de l’automobile

Ceux qui ont eu la chance d’assister, au mois de mars dernier, au Salon automobile de Genève ont certainement eu un aperçu de l’avenir des affaires dans le monde de l’automobile. Les analystes ont, en effet, fait connaître leurs prévisions pour l’année en cours et peut-être même plus concernant les ventes et les progrès réalisés dans le domaine. Des perspectives qui encourageront sans doute les entrepreneurs à trouver de nouveaux financements (simulation crédit auto accessible sur https://www.boursedescredits.com/guide-simulation-credit-auto-833.php pour plus d’informations).

La situation européenne

Devenir riche en investissant dans l'automobile - Info IndustrielleSelon les experts, la croissance des ventes automobiles en Europe pourrait dépasser les 2,7 % pour cette année 2017. Mais même si ce chiffre est assez encourageant, la tendance est assez éloignée de celle de l’année dernière (plus 6,5 %). La différence se remarque certainement au niveau des immatriculations enregistrées et donc des véhicules vendus. Le record de 2007 (18,23 millions) a été presque atteint en 2016 (soit un total de 17 millions). Les incroyables performances de l’Italie, de la France et de l’Allemagne ont, entre autres, permis d’accéder à ce niveau exceptionnel.

Mais avec la concurrence et la récente crise dans le secteur pour certains pays, les géants de la production automobile européenne ont dû réorienter les affaires vers d’autres destinations. C’est ce qui pourrait expliquer le relatif repli qu’on a pu remarquer durant ces derniers mois.

Le contexte restera encourageant en France

Si d’un point de vue général, l’Europe semble être dans une phase de récession dans le secteur de l’automobile, la France restera néanmoins compétitive dans le domaine. Les prévisions estiment que plus de 2 millions de véhicules seront vendus cette année sur le marché français. Un chiffre qui ramènerait le taux de croissance dans le secteur à 3 % pour l’Hexagone. La barre des 2 millions, rappelons-le, a déjà été atteinte en 2011.

La tendance semble donc se poursuivre pour les constructeurs français. Parmi les producteurs les plus remarquables, on peut voir le groupe PSA (Peugeot, Citroën et DS) avec ses 8,5 %, mais aussi l’enseigne Renault (5,3 %) et la marque Peugeot (12,4 %). Sur le marché commun, Volkswagen restera en tête du classement durant cette année.

L’ère des hybrides

Les propriétaires et utilisateurs de véhicules ont certainement remarqué que les hybrides sont de plus en plus présents sur le sol français. Les innovations ont, en effet, permis de créer de nouvelles générations de voiture électriques rechargeables parfaitement autonomes.

Le diesel commence ainsi à perdre du terrain sur le marché pour faire place aux motorisations essences et hybrides. L’année dernière plus de 7 395 véhicules modernes (soit une croissance de plus de 32,95 %) ont été vendus en France. Et même si les prix restent assez élevés, les consommateurs semblent déterminés à suivre la tendance.

Tous ces chiffres et toutes ces analyses montrent que le domaine de l’immobilier demeure attrayant en termes d’investissements. S’enrichir en misant sur ce secteur est possible si l’on tient compte de l’évolution du marché. Et comme dans l’univers de la bourse, il faut choisir le bon moment, le bon endroit et le bon produit pour pouvoir obtenir les meilleurs résultats.