Le « contrat du siècle » inauguré chez Naval Group

Anciennement DCNS, le constructeur de sous-marins Naval Group a reçu dimanche 9 juillet à Cherbourg (Manche) le Premier Ministre de l’Australie et la Ministre française des Armées, dans le cadre de l’inauguration d’un bâtiment dédié à la construction de 12 sous-marins australiens, en transfert de technologie.

contrat siècle inauguré chez Naval Group

Accueil d’une équipe fin août

Le chef du Gouvernement australien, Malcolm Turnbull, définit ce projet d’envergure comme « le plus ambitieux projet militaire de l’Histoire de l’Australie ».

Démarré en décembre 2016 et la signature d’un accord pour la construction de ces sous-marins pour la somme de 34 milliards d’euros, le projet se poursuit dès la fin août avec l’accueil progressif d’une équipe d’environ 50 ingénieurs et chefs de projet australiens.

Le budget inclut le design, la construction et la maintenance des 12 sous-marins.

Construction prévue en 2023

La phase de conception débutera dans les prochains mois à Cherbourg donc, « centre nerveux » du projet. Un contrat sera par ailleurs signé à la fin de l’année 2017 concernant les modalités de design des sous-marins australiens.

L’étape de construction de la flotte de sous-marins devrait démarrer en 2023 sur le port d’Adelaïde, en Australie. Avec une mise en services des premiers bâtiments militaires pour 2030.

L’objectif final de ce projet qui va s’étaler sur plusieurs générations est de renforcer le partenariat régional de défense qui unit les deux pays dans la zone Indo-Pacifique. « Nous collaborons aussi dans la zone indo-pacifique, où 1,6 millions de ressortissants français sont présents » souligne Florence Parly, Ministre des Armées.

Dernier point et non des moindres, ce projet sera porteur en termes d’emploi pour l’industrie. Naval Group estime qu’il va permettre la création de 500 emplois directs et environ 1000 indirects et induits.