La transition énergétique créatrice d’emplois dans le monde

transition énergétique créatrice d’emplois dans monde

La récente annonce de Donald Trump sur le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat a suscité de nombreuses réactions hostiles de la part des principaux dirigeants de la planète. Une décision lourde de conséquences puisque le secteur des énergies renouvelables représente à lui tout seul des millions d’emploi à travers le monde.

Près de 10 millions d’emplois verts en 2016

Le rapport publié le 24 mai 2017 par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables fait état de 9,8 millions d’emplois pour le secteur des énergies renouvelables dans le monde. Soit deux fois plus que 4 ans auparavant. Des chiffres dopés par l’Accord de Paris signé par 196 pays en 2015 et des investissements dynamisés en la matière.

Alors qu’au même moment, le secteur du charbon, si cher au président américain, ne comptait que 160 119 d’emplois en début 2017, selon les chiffres du département de l’Energie. Par ailleurs, la production de charbon aux Etats-Unis a atteint son plus bas niveau depuis 1986, et à peine 66 000 travailleurs sont recensés.

Et la France dans tout ça ?

La croissance verte nécessite la mobilisation de lourds moyens financiers. Un défi que les autorités françaises ont pris à bras le corps et qui semble porter ses fruits.

La France fait figure de bon élève puisque des progrès ont été relevés ces dernières années. L’Agence Internationale de l’Energie a en effet constaté une amélioration significative en termes de diminution de consommation d’énergie et de lutte contre les gaz à effet de serre.

Le mix énergétique, ou la répartition des différentes sources d’énergies primaires consommées pour la production des différents types d’énergies, gagne en efficacité puisque l’intensité énergétique a baissé de 16,5% depuis 2005. Aussi, l’intensité carbone nationale, qui fait partie des critères de notation de l’AIE, a diminué de près de 30% depuis 2004, contre une baisse moyenne de 21% pour les autres pays membres de l’AIE.

Des chiffres encourageants qui ont d’ores et déjà un impact sur le marché de l’emploi : un récent rapport publié en janvier 2017 prévoit la création d’un million d’emploi en France d’ici 2020 dans le secteur des énergies renouvelables. Une perspective qui pourrait s’entrevoir si, toujours selon le rapport, des efforts sont faits notamment en matière de formation pour que les travailleurs puissent se reconvertir dans des métiers qui s’accordent avec la transition énergétique.