Une année 2016 positive pour l’industrie plastique

Une année 2016 positive pour l’industrie plastique

Si la crise de 2008 et 2009 a causé beaucoup de dégâts, l’industrie des matières plastiques dans le monde surfe depuis sur une vague de croissance. Ce ne sont pas moins de 335 millions de tonnes de plastiques qui ont été produites l’an passé, soit une hausse de la production de 4,2%. Retour sur une année de succès pour l’industrie plastique.

Un contexte favorable

L’industrie des matières plastiques bénéficie d’un contexte favorable, dans lequel la demande ne cesse de progresser. Rien qu’en Europe, l’année 2016 a vu une augmentation de 3,5% de la demande, selon la fédération des producteurs de plastiques qui présentait son bilan 2016 le 30 juin dernier.

L’ensembles des polymères profitent de cette croissance, l’emballage qui domine le marché (près de 40%), loin devant les autres secteurs (automobile, bâtiment, agriculture, équipements électriques et électroniques).

Le thermoplastique a le vent en poupe

Une grande majorité de l’activité provient de la famille des thermoplastiques. Avec 280 millions de tonnes qui sortent des usines sur les 335 millions de tonnes produites dans le monde. Dont la moitié produit par la Chine, contre 19% en Europe et 18% en Amérique du Nord.

Selon Michel Loubry, « la production [de thermoplastique] a plus que triplé en 26 ans et devrait atteindre plus de 300 millions de tonnes vers 2018 ».

La France optimiste

Pour ce qui est de la France, la reprise constatée dans les secteurs de l’automobile et du bâtiment ne suffit pas pour le moment à retrouver les niveaux d’avant-crise. Cependant, la fabrication de plastique dans l’Hexagone a connu une hausse de 1,1% et la demande de 2%.

Michel Loubry, de Plastics Europe attribue ce regain de forme « au maintien d’un pétrole à bas prix toute l’année – l’éthylène base naphta européen reste compétitif face à l’éthylène base gaz US et Golfe – gage d’un bon équilibre et d’une stabilité économique pour les producteurs et les transformateurs ».