Zoom sur les énergies propres

Énergie verte et énergie propre sont deux expressions qui désignent la même chose : une énergie disponible dans la nature et dont la transformation en électricité ou chaleur produit peu de polluants. Elle est donc différente de l’énergie renouvelable. Cette dernière possède un stock qui se renouvelle continuellement, mais sa transformation en énergie consommable peut s’avérer très polluante pour l’environnement. Au contraire, une énergie propre peut être disponible en quantité illimitée. Alors, quels sont les différents types énergies propres ?

Les différentes sources d’énergie propres disponibles dans la nature

L’air, l’eau, le soleil et la terre sont les principaux lieux de formation des énergies propres. Ces dernières ont donc plusieurs origines ou sources. Parmi elles, on distingue :

  • L’énergie solaire ;
  • L’énergie éolienne ;
  • La géothermie ;
  • L’énergie hydroélectrique (hydroélectricité) ;

À celles-là s’ajoutent la biomasse, le biogaz et l’énergie marémotrice qui sont également des sources d’énergie verte.

Les énergies solaires

L’énergie solaire est produite par les rayons du soleil et transformée soit en chaleur par un panneau solaire comme ceux présentés sur ce site, soit en électricité par un panneau photovoltaïque. Elle offre l’avantage d’être renouvelable et accessible gratuitement à tous ceux qui disposent d’une installation thermique ou photovoltaïque. D’ailleurs, plusieurs aides et subventions sont offertes par l’État pour installer ces équipements.

Cette énergie vous permet de produire et de consommer l’électricité nécessaire pour alimenter votre logement. Cette autoconsommation vous permet de réduire votre facture d’électricité et même de devenir totalement indépendant des fournisseurs d’énergie. Par contre, le coût d’installation des équipements solaires est élevé, même s’il est rentabilisé en quelques années. De plus, cette source fonctionne de manière intermittente. Son efficacité énergétique est fonction du temps et votre achat doit donc être bien calibré avec vos besoins et votre situation géographique.

Zoom sur les énergies propres

Les énergies éoliennes

L’énergie éolienne est l’énergie produite grâce au mouvement et à la force du vent. Celle-ci est convertie en électricité à l’aide d’un aérogénérateur, encore appelé éolienne, grâce au principe suivant. La force du vent provoque la rotation de l’hélice de cette machine. Le mouvement des pales fait tourner le générateur qui à son tour transforme l’énergie mécanique produite par le vent en énergie électrique.

Cette source n’émet aucun gaz à effet de serre et est disponible partout. Elle ne pollue pas l’environnement. De plus, la quantité d’électricité éolienne produite en hiver augmente, ce qui convient particulièrement à la forte demande observée lors des saisons froides. Il est d’ailleurs possible pour les propriétaires qui hébergent des éoliennes sur leur terrain de bénéficier d’une subvention. En revanche, l’installation des éoliennes impacte d’une certaine manière l’esthétisme du paysage. Ces machines émettent également des infrasons. Ceux-ci n’atteignent cependant pas le seuil perceptible par un être humain.

La géothermie

La géothermie est une énergie propre et renouvelable qui trouve sa source dans la chaleur emmagasinée dans la terre à partir d’une certaine profondeur. Elle est transformée en électricité ou en source de chauffage grâce à un système de captation de la chaleur souterraine. On distingue 3 catégories d’énergie géothermique. Il s’agit de :

  • La géothermie de grande profondeur ;
  • La géothermie profonde ;
  • La géothermie de faible profondeur.

Ce type d’énergie est disponible gratuitement dans tous les sols. De plus, ses installations prennent peu de place en surface. En revanche, les sondes de captage ne sont pas adaptées à tous les terrains. Par ailleurs, le coût des installations est élevé.

En somme, l’énergie solaire, la géothermie et l’énergie éolienne sont des énergies propres disponibles partout et accessibles à tous. Elles n’ont pas d’impact négatif sur l’environnement. Bien au contraire, elles participent à la lutte contre le réchauffement climatique.