Fin des énergies fossiles : et après ?

Les énergies fossiles résultent de la sédimentation de différentes matières organiques. Extrêmement riches en carbone, on les utilise partout dans le monde entier. Elles regroupent essentiellement le pétrole, le gaz naturel et le charbon. Bien qu’elles soient particulièrement utiles dans le secteur du transport et pour produire de la chaleur, l’exploitation des énergies fossiles s’avère pourtant très nocive pour l’environnement. Ainsi, pour préserver l’environnement et limiter au maximum le réchauffement climatique, il faut éviter autant que possible l’utilisation des énergies fossiles. Découvrez les meilleures alternatives aux énergies fossiles pour une bonne transition énergétique.

État des lieux des réserves en énergies fossiles de la planète

Selon le BP Statistical Review of World Energy 2020, en 2019, le taux de consommation d’énergies fossiles dans le monde a atteint 84,3%. Nous constatons une légère diminution par rapport à l’année 2018, qui compte 84,7% du mix énergétique. Cette consommation concerne encore presque toutes les grandes régions du monde. Si pour l’Amérique centrale, le taux atteint 67,4%, le Nord enregistre un taux de 81,7%. Quant à l’Europe, elle enregistre 73,6%. Le Moyen-Orient, lui, bat le record avec un taux de 98,8%.

Cette diminution de la consommation de carburant fossile s’explique principalement par la mise en application d’une nouvelle politique de transition énergétique dans tous les secteurs concernés. Par exemple, il s’agit de l’utilisation d’autres énergies qui exigent des techniques spécifiques comme sur www.motortech-performance-reims.fr, un site dédié à la reprogrammation des véhicules qui propose une conversion de votre véhicule au bioéthanol E85. Le but étant de rouler plus écologique.

Fin des énergies fossiles après

Le charbon et le pétrole

Selon les résultats d’une étude, l’Asie Pacifique reste un très grand consommateur de charbon. La preuve, son taux de consommation s’élève à 47,5%. Concernant le pétrole, en 2019, la Major BP a diffusé des données détaillées sur sa production et sa consommation mondiale. Fin 2019, les réserves mondiales de pétrole ont atteint 1733,9 milliards de barils. Les principaux producteurs de baril étant les USA, l’Arabie Saoudite, la Russie et la Chine. Les principaux consommateurs sont les USA et la Chine et les principaux détenteurs de réserves sont le Venezuela, l’Arabie Saoudite et le Canada.

Le gaz naturel

En 2018, les réserves mondiales de gaz naturel s’élèvent à 198 800 milliards de m3. Les principaux producteurs sont les USA, la Russie et l’Iran. Quant aux principaux consommateurs, ce sont les USA, la Russie et la Chine. Pour cette énergie fossile, les grands détenteurs de réserves sont : la Russie, le Qatar, le Turkménistan et les USA.

Le recours aux énergies renouvelables : les avantages

Les scientifiques et les chercheurs s’accordent sur ce point : l’utilisation des énergies fossiles nuit à l’environnement. Plus exactement, cette pratique favorise le changement climatique. 80 % des émissions mondiales de CO2 découlent en effet des énergies fossiles. Il en est de même pour la majeure partie des gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère. Des études prouvent que l’utilisation d’énergies fossiles augmente le risque de formation de boule de carbone dans l’atmosphère. La règle est simple : plus il existe des réserves en énergies fossiles, plus le fameux krach climatique peut se produire. Il faut noter que l’exploitation d’une réserve d’énergies fossiles peut faire augmenter la température de 2%.

Autre avantage indéniable : les énergies renouvelables coûtent moins cher. Les prix très compétitifs des plaques solaires, des éoliennes et des voitures fonctionnant à l’énergie solaire en sont notamment la preuve. Rien que pour cela, les énergies renouvelables constituent une meilleure alternative aux énergies fossiles.

Les alternatives pour passer à la transition énergétique

La transition énergétique est aujourd’hui plus que nécessaire pour sauver la planète. Pour vous aider dans cette démarche, voici une liste non exhaustive des différentes sources d’énergie saines envisageables. Il s’agit entre autres de :

  • La géothermie : elle se définit comme une énergie générée à partir des nappes phréatiques du sous-sol. Elle n’émet que très peu de CO2, soit 10 fois moins que les gaz naturels,
  • La biomasse : elle se retrouve en deuxième place dans le classement des énergies renouvelables mondiales. Elle se révèle particulièrement performante en termes d’émissions de gaz à effet de serre,
  • Les hydroliennes : ce sont les courants marins qui produisent l’énergie issue des hydroliennes. Bien que très efficaces pour diminuer le taux de CO2 dans l’atmosphère, les hydroliennes ne sont pas à la portée de tous les pays.
  • Les énergies solaires et celles provenant des éoliennes : elles sont parfaitement renouvelables et quasiment gratuites. Elles permettent une indépendance totale et une réduction considérable de la consommation d’énergie. Pourtant, ces secteurs ne suscitent pas beaucoup d’enthousiasme, surtout dans les pays développés.

Les différentes sources d’énergie pour la voiture

Soucieux de l’environnement, les fabricants de voitures contribuent, eux aussi, à la protection de l’environnement. La preuve, la plupart d’entre eux se concentrent de plus en plus sur la production de voitures 100% solaires ou fonctionnant avec des énergies renouvelables. Ces autres alternatives d’énergies pour voiture sont nombreuses.

Fin des énergies fossiles après

Le diesel

Pour moins polluer, vous pouvez opter pour le diesel. Selon des études, les véhicules diesel polluent en effet moins l’air, contrairement aux voitures à essence. Ces dernières émettent aussi plus de particules fines, qui s’avèrent plus nocives pour l’environnement.

Le GPL

Quand on parle de voiture moins polluante, les voitures en GPL sont les premières qui nous viennent en tête. Ce carburant mélangé avec des hydrocarbures légers n’émet en effet que très peu de CO2 dans l’atmosphère. Ce qui n’est pas le cas pour la voiture à essence.

L’électricité et l’éthanol

Aujourd’hui, de plus en plus de constructeurs automobiles proposent des modèles de voiture électrique. Ils ne produisent presque pas de CO2, en plus d’être faciles à entretenir. Enfin, l’éthanol est un carburant parfaitement écologique lorsqu’il est mélangé avec de l’essence. On appelle souvent ce mélange essence-alcool. Par rapport à l’essence seule, il réduit les émissions de gaz à effet de serre, comme le CO2. Vous pouvez bien évidemment vous renseigner sur les différentes énergies vertes pour mieux préserver l’environnement. Vous pouvez lire également : le recyclage des gobelets plastiques en France.