Qu’est-ce qu’un transformateur électrique et comment le choisir ? 

Le transformateur électrique est un élément clé de la circulation du courant à travers le réseau électrique déployé sur le territoire. Il sert également au branchement d’appareils dont la puissance diffère de celle du réseau. En effet, ce dernier peut être source de danger : si l’emplacement est mal choisi, il risque de provoquer des dommages importants sur les équipements. De plus, cela provoque des risques liés à la santé que ce soit chez l’enfant ou l’adulte. Pour éviter d’éventuels aléas, voici comment le choisir les solutions pour optimiser son fonctionnement. 

Définition d’un transformateur électrique  

Le transformateur électrique réduit ou augmente la tension du courant électrique dans un réseau. Adapter la tension du courant est indispensable à différents niveaux du réseau électrique. Les lignes à très haute tension (THT) et haute tension (HT) assurent le transport de l’électricité. Sa distribution se fait sur des lignes à moyenne tension (MT) et à basse tension (BT), jusqu’à atteindre le point de destination. À chaque étape, le transformateur électrique injecte un voltage adapté pour une circulation optimisée et sans pertes.  

Une fois le courant arrivé en basse tension sur un site ou un habitat privé, le transformateur électrique reste sollicité en cas de branchement d’un appareil dont le voltage ne correspond pas à celui du réseau domestique.  

Critères de choix  

En premier lieu, il convient de déterminer la puissance de l’appareil électrique à brancher sur secteur et son type de charge. Avec les appareils résistifs, en l’absence d’appel de charge,  la puissance nominale indiquée est égale à la puissance nécessaire. C’est le cas des radiateurs, des fours ou encore des fers à repasser qui convertissent l’énergie électrique en énergie thermique. Les appareils inductifs, comme les pompes, les compresseurs ou les réfrigérateurs, consomment plus que leur puissance nominale lorsqu’ils s’arment ou qu’ils démarrent. Auquel cas la puissance du transformateur doit impérativement être en mesure de couvrir cet appel de charge, sous peine de compromettre le fonctionnement de l’appareil, voire d’endommager le système. Au moment de l’achat, il convient de rester vigilant quant au respect des normes en vigueur et la compatibilité du produit.  

Par exemple, certains appareils extra européens 100 volts ne pourront pas tolérer un transformateur de voltage 110v 220v. La différence de voltage est dommageable pour l’appareil et dangereuse pour les utilisateurs, ce qui n’est pas nécessairement le cas de la différence de fréquence.  En France et en Europe, la fréquence du réseau est de 50 Hz, ce qui n’est pas le cas sur de l’autre côté de l’Atlantique. Aux Etats-Unis et au Canada, la fréquence est de 60 Hz. Le transformateur n’agit pas sur la fréquence, ce qui peut aboutir dans certains cas à un ralentissement relativement imperceptible des performances de l’équipement. 

L’importance de l’isolation vibratoire pour un transformateur 

Dans certains cas, le fonctionnement du transformateur peut occasionner des nuisances sonores. Les grésillements ont pour origine les changements sur les champs électromagnétiques autour des fils qui transportent le courant alternatif. Ces changements entraînent des mouvements au niveau des composants et supports métalliques. La boîte ou le revêtement du transformateur vibrent. Ces vibrations occasionnent un bruit de type “bourdonnement”. Une gêne auditive pour le personnel ou les habitants évoluant à proximité de ces installations et une source potentielle d’usure prématurée du matériel. Des solutions simples permettent de réduire considérablement les vibrations et leurs conséquences : la pose de support anti vibration, et de plaques antivibratoires. À anticiper avant l’installation des appareils ou à appliquer en rénovation d’une installation existante.